AS Ferrières-sur-Sichon : site officiel du club de foot de FERRIERES SUR SICHON - footeo

[D2 - Journée 3] Le quart d'heure fatal

2 octobre 2016 - 20:18

AS Billezois A 3-2 AS Ferrières A

Arbitre centre: M. Jean-Marc MICHAUD
Arbitre assistant 1: M. Pascal BASMAISON
Arbitre assistant 2: M. André PERRET

Compositions:
- Pour l'ASB: MOREL, QUATRESOUS, PATIN, JACQUES, MORLAT, LARVARON (cap.), MALLERET, MATHIEU (MONTAGNE 77'), PERRET (FONCECA 25', MAZOIS 79'), ES-SGHEIR, KERLAOUEZO.

- Pour l'ASF: GARCIA, VALLAS C, VALLAS A (cap.), MOULINOUX T, DIOT C, CHAPELET, THEVENET Flo., CHERASSE, FOURNIER, DIOT E, NOSAL (ANGIOLINI 58', THEVENET Fab. 79'). 

Avertissements:
- Pour l'ASB: PATIN (68'), MORLAT (82')
- Pour l'ASF: CHERASSE (22')

Buts:
- Pour l'ASB: FONSECA (31', 35'), ES-SGHEIR (45')
- Pour l'ASF: THEVENET Flo. (17'), DIOT E (57')


Sur le terrain de Billezois ce dimanche, les sangliers sont complètement sortis de leur match l'espace d'un quart d'heure en fin de première période, le temps pour les locaux d'inscrire trois buts alors que l'ASF avait la main sur la partie. La réduction du score à l'heure de jeu ne changeait rien puisque l'égalisation ne venait pas, les farrerauds concédaient alors leur première défaite de la saison, payant ainsi le mauvais comportement affiché en fin de première période.


La rencontre débutait sur un rythme modeste de part et d'autre. Les deux équipes semblaient se jauger lorsque Florentin THEVENET faisait une première différence sur le côté gauche, mais Steve FOURNIER était à peine trop court à la tombée du centre en retrait. Petit à petit l'ASF mettait le pied sur le ballon et se procurait les situations les plus intéressantes; le coup-franc indirect de Manu DIOT terminait sa course hors du cadre, mais les sanglierss ouvraient logiquement le score quelques instants plus tard. Christophe DIOT expédiait un coup-franc dans la surface adverse, à la tombée duquel Florentin THEVENET était plus prompt que son vis-à-vis. L'attaquant farreraud trompait MOREL de la tête (0-1, 17'). Face à des locaux un peu timorés, les sinyas ne s'arrêtaient pas là et Manu DIOT manquait de peu le break sur un lob lointain qui mourrait juste derrière la barre. Nous étions alors à la demi-heure de jeu, moment où intervenait le tournant du match: mésentente entre Christophe DIOT et Nico GARCIA, John FONSECA ne se faisait pas prier pour en profiter (1-1, 31'). Revigorés par cette égalisation, les bleus et blancs accentuaient la pression et bénéficiaient de l'aide de leur arbitre assistant - dont la réputation n'est plus à faire - pour réaliser le break presque dans la foulée par le même FONSECA, étrangement seul dans le dos de la défense visiteuse (2-1, 35'). Cette malhonneteté ne venait pas arranger l'affaire des farrerauds, qui avaient déjà perdus leurs nerfs sans trop d'explication depuis l'égalisation, alors qu'ils avaient réalisé une entame de match plutôt sereine. Absents dans les duels, plus déterminés à jouer avec leur langue qu'avec leur tête et leurs jambes, les sangliers étaient clairement sous la menace. Nico GARCIA déguénait un superbe réflexe sur sa ligne avant d'être sauvé par sa transversale sur le corner suivant, mais il n'y pouvait rien sur le troisième but encaissé juste avant le retour aux vestiaires, inscrit par Joris ES-SHGEIR (3-1, 45').

La partie n'était pas encore jouée mais il allait falloir se remettre la tête à l'endroit pour espérer ramener au moins le nul. La dynamique ne tardait pas à s'inverser grâce à un maître de coup-franc de Manu DIOT, logé dans la lucarne de MOREL (3-2, 57'). Malheureusement cette étincelle n'était qu'éphémère puisque l'ASF peinait ensuite à se montre de nouveau dangereuse. Les locaux se contentaient de gérer leur avance sans jamais aller inquiéter Nico GARCIA durant le second acte, mais les sangliers se heurtaient à une défense qui tenait bon. Les seules situations intéressantes intervenaient sur coups de pieds arrêtés mais aucun d'entre eux ne permettait aux hommes de Philippe NEBOUT de revenir au score. Un seul frisson pour la défense locale dans les derniers instants, sur un corner frappé au deuxième poteau à la tombée duquel Fabrice THEVENET était trop court pour pousser le ballon au fond. Score final 3-2 en faveur des locaux.


On ne s'attardera pas sur ce fameux deuxième but encaissé de manière illicite - même si celui-ci nous coûte un point - puisque les farrerauds n'auraient jamais du perdre le fil de cette rencontre suite à l'égalisation locale. L'ASF paye donc logiquement son manque d'investissement sur la fin de première période, reste maintenant à apprendre de ses erreurs pour ne plus les reproduire ...


ALLEZ L'ASF !!!

Commentaires

ANNIVERSAIRES: SEPTEMBRE 2017

- 19/09: Fabrice THEVENET (45 ans)

Aucun événement